Merveilleuse après-midi de pratique de watsu ma soeur (Watsuzy) et moi.


Aujourd'hui, j'ai pour modèle Denise, chromothérapeute dans la région liégeoise.


Premier contact ce jour avec une piscine nouvelle pour nous. Elle est chauffée à 35° C, et l'eau contient moins de chlore que dans d'autres piscines.

Après un bref descriptif du déroulement de la séance de watsu le questionnement des zones qui nécessitent plus d'attention et avoir remercié nos modèles de participer à notre formation, nous entrons dans l'eau, en place pour la flottaison en douceur.

Ma soeur travaille dans une moitié de la piscine et moi dans l'autre, chacun avec son modèle.

Nous gérons l'espace et le temps (une heure) afin d'accomplir le watsu de notre mieux. C'est alors un enchaînement de séquences qui ressemblent à la fois à une danse et à du qi gong, avec des changements de rythme, tantôt pour être dynamique, tantôt calme pour permettre au receveur d'assimiler, d'intégrer l'expérience du bercement dans l'eau.


Le watsu comprend les bercements par la flottaison dans l'eau, les étirements de shiatsu, le passage des doigts sur les méridiens d'acupuncture, l'apaisement et harmonisation des centres énergétiques appelés chakras, la mobilisation des articulations, des étirements et compressions pour agir sur la respiration.


L'eau chaude est le vrai soignant, elle amène une profonde détente, un lâcher-prise important. Le receveur a les oreilles sous le niveau de l'eau, ce qui permet un isolement sensoriel qui facilite l'abandon dans les mains bienveillantes du praticien.
Voici quelques photos prises ce dimanche 5 février 2017

20170205_160650

20170205_161629

20170205_162834

20170205_165221

.